C'est toujours moi, c'est toujours la même histoire.

On est le 4 septembre.
 
 
Je m'étais dit que je reviendrais sur ce blog qu'une fois complètement guérie mais en vérité, je crois que je ne le serais jamais, complètement guérie. Plus j'avance et plus la vie me laisse des souvenirs qui s'obstinent à se répéter machinalement dans ma tête et à sonner comme le ferait un tambour et oui, ça fait mal au crane. 
En sortant de l'hôpital, le 27 juin, j'avais un traitement, une ligne droite à suivre, des conseils plein la tête et surtout une date pour une thérapie. Comme à mon habitude, je n'ai ni pris ce traitement, ni suivi ces conseils et encore moins été à cette fameuse date. Je ne le regrette pas vraiment. Pas que je me sente assez bien pour éviter tout ça, non, loin de là même, mais sous traitement, à l'hôpital... Je n'étais pas mieux. L'hôpital me laisse des souvenirs assez traumatisant. Bien que je m'y suis adaptée très vite, les souvenirs sont ancré et ne veulent pas me laisser.
Je suis rentré de vacances le 28 août. Ce fût des vacances plus que étranges. Je l'ai vu, pour la première fois depuis cinq années, mon violeur. J'étais à même pas deux pas de lui, son regard était posé sur moi, il avait l'air si indifférent et si... Et toujours si immonde, si immonde que je me suis sentie sale qu'à son regard sur moi. Je ne veux pas m'étendre mais j'en ai fait des cauchemars à me réveiller plusieurs fois par nuit, en pleure à chaque fois.
Autrement, j'ai vu mon premier amour. Souvent. On s'est beaucoup disputé. Plus que jamais à vrai dire. J'aurais bien des choses à raconter mais à quoi bon ressasser ?
J'ai pris du poids. J'ai perdu le total contrôle de mon alimentation et de moi-même. Je compte bien y remédier. Mon cerveau ne tourne toujours pas rond au niveau de tout ça. Si on me demandait entre maigrir et vivre, je choisirais maigrir. En même temps, il y a peu de dilemme ou je choisirais la vie.
Je ne désire toujours pas vivre. Je passe le bac mercredi. Si je l'ai, peut-être que ça fera évoluer ma décision. Si je l'ai pas, peut-être que ça la fera évoluer aussi, qui sait ? Rongée par la mort jusqu'au sang.
Je me saigne devant mon écran. Je pleure devant mon écran. On ne change pas, dit-on.
 

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.162.133.222) if someone makes a complaint.

Comments :

  • le-maitre-des-pommes

    04/10/2017

    >< je me sens pathétique là ...; tu m'as bouleversé sur youtube .... genre vraiment putain, j'ai failli pleuré :/

  • Revenger79

    04/09/2017

    Eh ça faisait longtemps!! Je suis "contente" de te relire même si ce n'est pas de trop bonnes nouvelles....

  • Revenger79

    04/09/2017

    Plaisir de te revoir par ici. J'espère que ça va et que tu prends toujours du plaisir à écrire.

  • xX-Elle-Meme-x-Ed-Xx

    04/09/2017

    Je n'aime pas ce que je lis mais ça me fait un bien fou de te relire. Ça fait si longtemps. Tu m'as énormément manquée. Je t'aime tellement. ♥

Report abuse