On peut l'oublier, on finit par tout oublier.


 
Je suis un être étrange.
 
Mon ex-copine était se qu'on appelle une relation pansement, quelqu'un qui m'a servi à apaisé mon manque d'une autre personne. Sur le moment, je ne le ressentais pas ainsi, mais c'est quand ça s'est fini que j'ai compris. Je ne pleurais pas car je l'avais perdue mais parce que en la perdant, je perdais la dernière chose qui me rattachais à ma relation passée.
A ce moment précis, j'ai dit : "je ne l'aime plus". C'était plus ou moins vrai. Ce n'était plus l'amour qui m'avait bouleversé, ce n'était plus l'homme qui avait tout changé... Il n'était plus que lui. Ni mon dieu, ni maître de mon bonheur. Pourtant quand je me suis retrouvée face à lui, le silence qui avait prit le rôle principal de notre relation durant les trois années précédentes est devenu musique. Il était clair que rien n'était clair. En en parlant aujourd'hui, je sais ce que je vivais. Ce n'est pas lui que j'aimais mais l'idée de se qu'il pouvait me faire ressentir. On se ment souvent pour se protéger, je me suis menti en croyant que il allait me rendre heureuse, qu'il était seul à ne jamais rien avoir voulu autre que mon bien. Je rêvais même de lui ou nous vivions des choses douces, belles... Mon inconscient me trompait car je le trompais.
Evidemment, la vérité m'a éclaté en pleine face. C'était pas si douloureux que ça. J'ai beaucoup crié, beaucoup pleuré mais mon c½ur était en vérité, déjà assez brisé, il ne pouvait pas plus se déchirer. Puis, j'ai eu tout ce dont je rêvais, son "je t'aime", passez mes nuits dans les mêmes draps que lui, tout était beaucoup moins angélique que je l'imaginais, tout était même si horrible.
Et, je ne l'aime plus. Ce n'est même pas qu'une perte d'amour, c'est la naissance d'un autre sentiment. Je ne me dégoûte plus à cause de lui, c'est lui qui me dégoûte. Ce qui bandait mes yeux est tombé à terre, je vois la vérité, ce qu'il m'a fait vivre, ce que j'ai vécu à ses côtés... Je ne méritais pas ça. Je ne mérite pas ça. 

Je suis belle.
Il n'a pas le droit de dire le contraire.
Personne n'a le droit de dire le contraire.
Je suis importante.
Il n'a pas le droit de dire le contraire.
Personne n'a le droit de dire le contraire.
Je suis géniale !
Il n'a pas le droit de dire le contraire !
Personne n'a le droit de dire le contraire ! 

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.92.190.11) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse