2 tagged articles traumatisme

09/04/2016


-

Ce blog n'est pas le récit d'une fille à qui il arrive des aventures extraordinaires, ce n'est pas non plus le blog d'une fille qui se pomponne et parle de ses astuces beautés... Non, ce blog est l'histoire d'une fille banale, une fille banale qui essaye de s'en sortir. Se sortir de maladies dont on ne la soupçonnerais pas atteinte. Son cerveau est la maison de ses maladies, son corps des fois laissent apparaître des marques de ses maladies mentales. Elle a été qualifiée de folle souvent, de jeune fille torturée encore bien plus souvent. Puis des fois même, de jeune fille forte qui se bat contre elle-même. Elle, elle ne sait pas. Elle ne sait plus se décrire, elle est perdue entre ses sautes d'humeurs et ses mensonges, elle ne sait plus si elle a le droit d'aller mal ou non, mérite t-elle d'aller mieux ? Elle ne sait même plus si elle veut aller mieux. Pourtant, je le sais, cette fille va se battre, cette fille va faire de son mieux. Je crois en elle, je crois en moi. Je vais guérir. Promis juré qu'on la vivra notre putain de belle histoire.
  ► 
-
Je m'appelle Sabrina, je suis née un 27 juin 1997.
 -
Et je suis...
-
Dépressive. SuicidaireTCA (Anorexie et Boulimie). Bipolaire. Insomniaque.
Anxieuse. Auto-destructrice. Accroc à mon pc. Décrocheuse scolaire.
--
 
-
Mais aussi...
Déterminée à devenir écrivain.
Prête à tout pour un jour ouvrir une association.
 
Je prône le bonheur, le bien être, la joie de vivre et l'entraide !
-


/!\ Plagiat non accepté /!\
 
 
Mon témoignage : L'homme que j'aimais à couché avec mère : ici.
Twitter : 
Youtube : 
Instagram :
Compte régime :
Skype : a demander en privé.
lllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll


   Les commentaires me font vraiment plaisirs, alors n'hésitez vraiment pas à m'en laisser un.
-
Je ne répond plus aux pubs.
Je ne répond pas sur les blogs des autres.

Tags : L-Ombre-Brune - L-Ombre-Brune © - BIENVENUE ♥ - NE PAS COPIER - NO PLAGIAT. - dépression - suicide - Tentative de suicide - boulimie - Harcèlement scolaire. - viol - Hyperphagie - recovery - guérison - Je suis guérie - Guérir - lumière - Youtube - TWITTER - devenir écrivain - association - Hôpital.

Bientôt... (Inactive jusqu'à fin août ♥) 05/07/2016

Bientôt... (Inactive jusqu'à fin août ♥)

"Figé dans l'ombre."
 
L'été est là, mon départ se rapproche. Je pars le 11, plus tôt que l'année dernière, puis je reste jusque fin août. Cette fois-ci je ne pars pas seule, ma petite s½ur m'accompagne, avant d'être rejoins un mois plus tard par une autre de mes s½urs, ma tante et ma cousine.
Plus le temps passe, plus mon angoisse que je croyais inexistante se veut de plus en plus grandissante. Ma première angoisse concerne l'endroit ou je vais dormir. Ma mère et mon beau-père ont coutume de dormir dans leur camion, et ceux tout au long de l'année. Nous laissant dormir dans une tente. Sauf que, dormir dans une tente fait très grand écho à mon traumatisme. Pire encore, l'année dernière, ma mère a hissé LA tente ou je me suis fais agressé. Clairement impossible pour moi d'y entrer sachant que rien que la regarder me donnait des hauts de coeur. J'ai donc dormi au clair de lune l'année passée. Je peux très bien répéter cela durant le mois de juillet mais en août ce sera impossible. Nous allons dormir dans un emplacement de camping loué, donc dans quelque chose de non sauvage, professionnel quoi. On doit apporter notre tente ou dormir dans le mobilhome loué par ma tante. Je ne sais pas trop comment vont se répartir les choses, je ne sais vraiment pas comment ça va se passer mais la première solution est juste hors de question pour moi. 
Puis, ce sera la première fois depuis deux ans, que je passerais "l'anniversaire" de mon agression là bas. A l'endroit précis ou ça s'est passé. Je réagis plutôt mal à cela à des centaines et centaines de kilomètres alors je ne sais pas...
Il y a aussi mon premier amour... Si il est sur que je ne croise pas mon violeur puisque depuis son accident qui l'a rendu "handicapé" il est obligé de vivre chez ses parents. Je pourrais très bien croiser la première personne que j'ai aimé pour de vrai et qui m'a fait beaucoup de mal. Je ne sais pas par quel miracle je ne l'ai pas croisé l'année dernière d'ailleurs, sachant que lui et ma mère fréquente les mêmes gens et que je vais aux mêmes soirées que lui. Et si j'ai bien une idée de quel sera ma réaction face à lui, l'ignorance, je ne sais pas quel sera la sienne face à moi. Lui, me tenant pour responsable de bien des choses...
 
Bientôt... (Inactive jusqu'à fin août ♥)
 
Puis j'ai plein de souvenirs qui s'accumulent et tout ce qui se rapporte à ma bouche devient encore plus problématique que d'habitude. J'ai besoin de me laver les dents pour la savoir propre, plus sale, sale comme il l'à laissé en y faisant des allés et venus, sauf que voila... Y mettre ma brosse à dent et y faire des mouvements avec dans ma bouche me donne une furieuse envie de cracher, vomir... D'où le fait d'ailleurs que le dentiste est un vrai problème pour moi. Les jours qui ont suivi mon viol, les deux mois qui ont suivi même, je n'ingérais plus rien. J'étais incapable de faire passer quoi que ce soit dans ma bouche, ça me répugnait. Et ces derniers jours, j'ai mangé, j'ai bu, je me suis lavé les dents... Mais à chaque fois j'avais d'horribles flash dans ma tête, comme-ci je ne devais pas faire tout ça. Comme-ci mon cerveau me faisait des alertes... Encore une fois, je ne sais pas quoi en penser.
 
Bientôt... (Inactive jusqu'à fin août ♥)

Je ne pense pas re-poster avant mon départ et donc avant fin août. J'espère que vous allez passer un merveilleux été 2016, je vous le souhaite en tout cas.
J'ai mes résultat du BAC de première dans quelque jours ! J'espère que les votre vous sont satisfaisant ! 
 
Vous êtes tous ses anges ! Et n'oubliez pas :
 
"La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent,
c'est d'apprendre comment danser sous la pluie."

Tags : L-Ombre-Brune - L-Ombre-Brune © - NE PAS COPIER - viol - Agression Sexuelle - traumatisme - peur - angoisse - été - vacance - Vacances..♥

Corps et esprit. 11/07/2015

Corps et esprit.

t      
 
Je ne suis plus une enfant, je sors de l'adolescence, je deviens une adulte... Mais je garde ces peurs d'enfant, des peurs qui me sont inaliénable. Je n'aime pas le noir complet, je ne m'y sens pas en sécurité, peut être est-ce lié au fait qu'il m'arrive de laisser divaguer mon esprit et d'avoir peur que des "présences" comme des anciens morts ou une "présence" divine vienne me punir de mes pêchers. Je ne sais pas comment ces peurs on commencé, je ne suis pas particulièrement croyante mais j'ai peur. Peur de ce qui m'est supérieur, peur de ce qui nous est tous supérieur. Existe-t-il une forme de puissance qui surveille mes gestes sans les programmer, mais qui se permet de les juger..? Qui m'attend son marteau de la justice à la main ? Je ne sais pas. En tout cas, cela m'effraie. Peut être aussi, que c'est l'inconnue, toute mes peurs sont lié à ce mot. Inconnue rimant pour moi avec insécurité, tout est lié. J'aimerais être constamment dans les bras de quelqu'un, qui me dise "ça va aller, ça va passer." Sauf que... Je ne supporte pas d'être dans les bras de quelqu'un. Oui, la petite Sab est encore traumatisé. Ce qui est logique après tout, les dernières personnes à qui j'ai fais ou ai été forcé de faire un câlin ne se sont jamais arrêté à mon dos pour me serré (coucou violeur, coucou harceleurs, coucou première amour de merde...) Je voudrais éclater en sanglot des qu'on me touche, des que d'un geste amicale comme une tape sur l'épaule me frappe, des que je serre la main à quelqu'un... J'ai été traité comme un objet, et un objet n'entres pas en contact avec un humain sans être d'une quelconque utilité. Je sais que je ne le suis pas... Mais, c'est dur. J'ai peur encore. J'ai longtemps considéré mon corps et des fois il me prend de le revoir ainsi comme un objet, l'objet de ma haine. Tant mal traité par les autres, tant brutalisé... Puis moi au lieu de l'aider, je l'ai haïs alors j'ai imité les autres et je lui ai fais du mal. Bien que à mes heures de crise, comme je vous l'avouerais c'est le cas en ce moment, je le vois comme un ennemi, le responsable du lynchage quotidien que j'ai vécu et vie encore... Il existe et je dois l'admettre, sinon je ne m'en sortirais pas. Et oui, j'ai encore tendance à parler de mon corps comme une entité autre, comme quelqu'un qui n'est pas moi. Moi je suis l'âme ou l'esprit, mais je ne suis pas cette chose que je trimbale, ce cadavre cerné, qui fais des aller-retour entres l'hôpital et chez moi. Moi je suis perdue cela expliquerait peut être ma problématique avec l'orientation. Je me perds dans mes mots... Je divague, je m'emmêle et m'enfonce, il faut que je reste calme. Je n'arrive pas à le rester, je ne suis jamais paisible. Je suis noyée ou brûlée, je suis en pleure ou en fou rire, je vole ou je m'écrase sur le sol sans parachute... Il n'y a pas d'entres deux. Il n'y a que la mort ou la vie, je n'accepte plus la sur/vie qui n'est autre que la sous/mort. Je suis une adulte qui veut retourner en enfance quand ses peurs était lié à son âge et pas à sa folie, je veux retourner à un âge ou aller mal est lié à la "crise d'ado" et pas à la "dépression." 

Corps et esprit.
Corps et esprit.
Corps et esprit.
Corps et esprit.
Corps et esprit.
-
"Je pourrais te dire que tout va bien mais tout va mal,
si les sourires ne sont pas la c'est que souffrir est devenu banal."

Tags : Corps et esprit - viol - violence - traumatisme - peur - dieu - L-Ombre-Brune - L-Ombre-Brune © - vivre - autre - NE PAS COPIER