11 tagged articles mort

09/04/2016


-

Ce blog n'est pas le récit d'une fille à qui il arrive des aventures extraordinaires, ce n'est pas non plus le blog d'une fille qui se pomponne et parle de ses astuces beautés... Non, ce blog est l'histoire d'une fille banale, une fille banale qui essaye de s'en sortir. Se sortir de maladies dont on ne la soupçonnerais pas atteinte. Son cerveau est la maison de ses maladies, son corps des fois laissent apparaître des marques de ses maladies mentales. Elle a été qualifiée de folle souvent, de jeune fille torturée encore bien plus souvent. Puis des fois même, de jeune fille forte qui se bat contre elle-même. Elle, elle ne sait pas. Elle ne sait plus se décrire, elle est perdue entre ses sautes d'humeurs et ses mensonges, elle ne sait plus si elle a le droit d'aller mal ou non, mérite t-elle d'aller mieux ? Elle ne sait même plus si elle veut aller mieux. Pourtant, je le sais, cette fille va se battre, cette fille va faire de son mieux. Je crois en elle, je crois en moi. Je vais guérir. Promis juré qu'on la vivra notre putain de belle histoire.
  ► 
-
Je m'appelle Sabrina, je suis née un 27 juin 1997.
 -
Et je suis...
-
Dépressive. SuicidaireTCA (Anorexie et Boulimie). Bipolaire. Insomniaque.
Anxieuse. Auto-destructrice. Accroc à mon pc. Décrocheuse scolaire.
--
 
-
Mais aussi...
Déterminée à devenir écrivain.
Prête à tout pour un jour ouvrir une association.
 
Je prône le bonheur, le bien être, la joie de vivre et l'entraide !
-


/!\ Plagiat non accepté /!\
 
 
Mon témoignage : L'homme que j'aimais à couché avec mère : ici.
Twitter : 
Youtube : 
Instagram :
Compte régime :
Skype : a demander en privé.
lllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll


   Les commentaires me font vraiment plaisirs, alors n'hésitez vraiment pas à m'en laisser un.
-
Je ne répond plus aux pubs.
Je ne répond pas sur les blogs des autres.

Tags : L-Ombre-Brune - L-Ombre-Brune © - BIENVENUE ♥ - NE PAS COPIER - NO PLAGIAT. - dépression - suicide - Tentative de suicide - boulimie - Harcèlement scolaire. - viol - Hyperphagie - recovery - guérison - Je suis guérie - Guérir - lumière - Youtube - TWITTER - devenir écrivain - association - Hôpital.

C'est le raccourci de l'âme, des exclus, des c½urs brisés ♪♫ C'est le corps qui lâche, émotion non maîtrisée ♪♫ 29/09/2015

C'est le raccourci de l'âme, des exclus, des c½urs brisés ♪♫ C'est le corps qui lâche, émotion non maîtrisée ♪♫

 
Je ne crois pas en ma fin heureuse... 
 
J'ai tenté de me suicider l'été dernier, je ne l'avais pas dit ici, je ne l'avais dit à personne à vrai dire... (Excepté à Ell ) J'ai besoin de l'écrire aujourd'hui. Aujourd'hui, ou j'ai peur de me faire du mal, ou je doute de ma force. J'ai craquée la dernière fois, parce que ma mère avait hissé une tante, la tante ou je m'étais fais violer. Malgré tout ce que je lui ai dit, elle a nié que c'était celle là et par conséquent à voulu que je dorme dedans. Comprenez que j'ai dormis dehors. Comprenez que lors d'une de ces nuits, je me suis levée, me suis rendue proche de la rivière ou mon violeur avait essayer de me noyer... J'avais bu et pris des médicaments au préalable et je me suis jetée dans cette eau qui avait participé à ma descente aux enfers trois ans auparavant... J'ai peu de souvenirs de ce qui c'est passé par la suite, mais je revois très bien la scène, de moi vomissant sur les cailloux avec un mal de crane horrible. Je me suis relevée et suis retournée m'allonger là ou j'étais censée dormir. Je suis resté couchée toute la journée... Mal, mais pas morte. J'étais partagée entres tristesse et rage. Cet été, j'ai vécu l'enfer de retourner là ou ma vie c'était écroulé. Pourtant, j'avais la rage contre moi, la rage d'avoir osé atteindre à ma vie alors que je m'étais promise que cet été ne me détruirais pas. Et pourtant j'étais triste, triste de ne pas être morte. Bref, revenons à aujourd'hui. Aujourd'hui, ou plutôt ce matin j'ai dis à mon médecin que je voulais arrêter mon suivi. Plus encore : que j'allais bien. Je crois que j'ai des dons de menteuse exceptionnel, il était content, content que je veuille arrêter et que j'ose le dire, content que je prenne ma vie en main... MDR. Pendant qu'il faisait l'éloge de la personne mature que je suis *rire*, dans ma petite tête, j'échafaudais comment j'allais mourir. J'ai peur de craquer... Je me mutile sans cesse depuis bientôt une heure et demi... Je ne veux pas vivre, pas guérir... Ce que je veux moi, c'est mourir. Pourquoi me battre alors ? Pourquoi continuer à aller en cours ? Moi je veux qu'on m'enterre...  Je n'ai plus la force de respirer, plus l'envie de respirer... 
C'est le raccourci de l'âme, des exclus, des c½urs brisés ♪♫ C'est le corps qui lâche, émotion non maîtrisée ♪♫

Je suis sur terre et pourtant je rêve d'en partir ...
 Je suis juste une fille de 18 ans, morte, vivante ...

Tags : L-Ombre-Brune - L-Ombre-Brune © - NO PLAGIAT. - NE PAS COPIER - suicide - depression - envie de mourir - lycée - Lycée - Bigflo et Oli - tristesse - rage - Tentative de suicide - mort - morte - suivi médical - psychiatre - psychologue - guérir - guérison - viol - victime

Complainte répétitive d'une fille dépressive... 16/09/2015

Complainte répétitive d'une fille dépressive...
§
Si je meurs demain tant pis, j'aime pas la vie de toute façon ♪♫

J'arrête tout, je lâche l'affaire. Comme j'avais fais il y a deux ans, j'arrête les médecins, les psychologues, l'hôpital... STOP. Je fais toujours ça de manière impulsive et je le regrette des heures, des jours et des nuits après. Mais j'abandonne, je rends les armes. Je ne veux pas guérir, moi je veux mourir. Ils ne m'y aideront pas, alors à quoi bon continuer ? Je n'encourage personne à faire comme moi, je le déconseille même (fais ce que je dis mais pas ce que je fais.) Mais seul comprendra celui qui ne veut plus être suicidaire mais suicidé. C'est bien trop difficile, tout s'enclenche au fond de moi comme il y a longtemps : mourir est plus important que tout. Puis merde, c'est pas un hôpital spécialisé en addictologie qui va m'aider à ne pas jeter par la fenêtre, si ? Puis ils veulent que je ne pense qu'à mon bien être, alors laissez moi seule dans ma chambre, laissez moi avec mes lames et mon corps, laissez moi m'auto-détruire... Là est la clef de ce que vous appelez mon bien-être. Le combat sera long avec cet état d'esprit, il sera même impossible. Je le sais bien, il est impossible de s'en sortir seul, parce que arrêter l'hôpital veut dire arrêter les traitements, que le sommeil me lâche, que les joies éphémères me lâchent... Tant pis : mourir avant tout. m

Il y a ces voix dans ma tête aussi, que je ne sais pas faire taire. Ces voix qui me ramène des années en arrière... Souvent c'est ce harceleur qui me touchait, déshabillait dans les toilettes...
Complainte répétitive d'une fille dépressive...
D'autres fois c'est ces gens qui me rappelle sans cesse que je suis inviolable et ils y'en a tant d'autre comme celle qui me rappelle les mots de mon violeur avant l'acte : "si personne ne te prend, je te prendrais." Cette voix qui sans cesse me dit que je le savais, que j'aurais pus l'éviter. Je perds la tête, je suis marteau... Je me mets à répondre à ces voix, bien souvent je me soumets à elle et je me coupe, coupe et coupe encore pour les laisser s'échapper de ma tête, mais rien à y faire, elles y sont bien logée. 
-


La douleur est imprimée au marqueur sur la pierre qui me sert de c½ur.

Tags : L-Ombre-Brune - L-Ombre-Brune © - NE PAS COPIER - NO PLAGIAT. - suicide - depression - mourir - Hôpital. - Addiction - addictologie - voix - Les voix dans ma tête. - folle - viol - Harcèlement scolaire. - scarification - mutilation - auto-mutilation - STOP - malade - mort - suicidaire - idée suicidaire

Craquage. 02/06/2015

Craquage.

Je vais à l'hôpital, je fais tout pour aller mieux, je ne me mutile plus, je ne prend plus de cachets en surdose mais ça personne ne le voit hein ? Tout ce qu'on voit c'est que la grosse vache de Sabrina ne va plus en cours hein ? "Toi normalement tu devrais être à l'école, ta le droit à rien." Mais nique ta mère écoute. Je fais tout pour trouver une situation stable, je pense à me réorienter en CAP, dieu seul sait ce que j'en pense du CAP. J'aurais voulu avoir une vie simple... Mais non il a fallu qu'on m'harcèle à l'école, que je ne puisse plus entré dans un collège ou lycée sans pleurer ou même me mutiler dans les toilettes des fois. Ah oui ça vous en avez rien à foutre, ça fait déjà un bout de temps que je vais mieux n'est ce pas ? Oui c'est vrai, moi même je l'ai cru. J'arrive même plus à décoller ce sourire de mon visage, je souris tout le temps. Au point même qu'on me reproche de rigoler tout le temps GRAND LOL. Vous voulez que je redevienne la petite fille gentille et belle que vous avez connu  ? Mais elle est morte elle. Ah oui, elle en à de la chance elle, d'être morte. Putain... 
-
Craquage.
-
J'ai peur qu'on m'agresse tout le temps, c'est pour ça que je reste à la maison, que quand je sors je pleure, c'est pour ça que je fugue pas, c'est pour ça que après la remarque de tout à l'heure que je me suis retrouvée dehors à vouloir partir, je me suis retrouvée bien conne. Bien conne de pleurer parce qu'une seule personne ma regardé, bien conne parce que comme je pleurais encore plus de personne me regardais... Oui stupide. Oui conne. Oui, ce que vous voulez. Ah non, ne croyez pas que j'ai peur qu'on m'agresse parce que j'ai peur qu'on veulent me voler, ah non non. J'ai peur qu'on me veuille du mal, qu'on m'agresse, me pousse, me bouscule, me touche, m'insulte, me juge... J'ai peur de tellement de chose quand je suis dehors... Mais ça encore c'est au dessus de votre compréhension. Les peurs c'est stupide ! Hein ? Surtout que moi je suis non-agressable n'est-ce pas ? C'est que vous n'avez pas cessez de me répété depuis que je suis petite : Sabrina, est grande, grosse, personne va t'agresser toi, tu seras te défendre. Bah ouais je me suis fais violée, encore raté. Vous n'avez vraiment pas su prévoir mon avenir. 
-
Craquage.
-
J'ai envie de tout recommencer, me mutiler, boire, me droguer, vomir...
J'ai envie de tout arrêter, l'hôpital, les recherches d'écoles, manger, respirer...
-
Je n'en peux plus. Je veux... Je ne peux pas le dire mais vous savez ce que je veux. C'est écris dans le titre hein. Je suis usée de tout et de tous, je ne peux plus écouter les gens, je n'en peux plus de parler aux gens, je veux rester seule dans mon lit. Y crever de faim. Tellement me mutiler à ne plus en avoir de peau, ne plus avoir de sang...
-
-
Pas envie de parler, 
Pas envie d'exister,
Juste en vie de c_ _ _er. 

Tags : L-Ombre-Brune - L-Ombre-Brune © - NE PAS COPIER - suicide - Craquage - mort - avis - famille - peur - peur du regard du regard des autres peur de souffrir je ne le sais pas toujours - crever - mourir enfin - envie de mourir