6 tagged articles cauchemar

09/04/2016


-

Ce blog n'est pas le récit d'une fille à qui il arrive des aventures extraordinaires, ce n'est pas non plus le blog d'une fille qui se pomponne et parle de ses astuces beautés... Non, ce blog est l'histoire d'une fille banale, une fille banale qui essaye de s'en sortir. Se sortir de maladies dont on ne la soupçonnerais pas atteinte. Son cerveau est la maison de ses maladies, son corps des fois laissent apparaître des marques de ses maladies mentales. Elle a été qualifiée de folle souvent, de jeune fille torturée encore bien plus souvent. Puis des fois même, de jeune fille forte qui se bat contre elle-même. Elle, elle ne sait pas. Elle ne sait plus se décrire, elle est perdue entre ses sautes d'humeurs et ses mensonges, elle ne sait plus si elle a le droit d'aller mal ou non, mérite t-elle d'aller mieux ? Elle ne sait même plus si elle veut aller mieux. Pourtant, je le sais, cette fille va se battre, cette fille va faire de son mieux. Je crois en elle, je crois en moi. Je vais guérir. Promis juré qu'on la vivra notre putain de belle histoire.
  ► 
-
Je m'appelle Sabrina, je suis née un 27 juin 1997.
 -
Et je suis...
-
Dépressive. SuicidaireTCA (Anorexie et Boulimie). Bipolaire. Insomniaque.
Anxieuse. Auto-destructrice. Accroc à mon pc. Décrocheuse scolaire.
--
 
-
Mais aussi...
Déterminée à devenir écrivain.
Prête à tout pour un jour ouvrir une association.
 
Je prône le bonheur, le bien être, la joie de vivre et l'entraide !
-


/!\ Plagiat non accepté /!\
 
 
Mon témoignage : L'homme que j'aimais à couché avec mère : ici.
Twitter : 
Youtube : 
Instagram :
Compte régime :
Skype : a demander en privé.
lllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll


   Les commentaires me font vraiment plaisirs, alors n'hésitez vraiment pas à m'en laisser un.
-
Je ne répond plus aux pubs.
Je ne répond pas sur les blogs des autres.

Tags : L-Ombre-Brune - L-Ombre-Brune © - BIENVENUE ♥ - NE PAS COPIER - NO PLAGIAT. - dépression - suicide - Tentative de suicide - boulimie - Harcèlement scolaire. - viol - Hyperphagie - recovery - guérison - Je suis guérie - Guérir - lumière - Youtube - TWITTER - devenir écrivain - association - Hôpital.

Une, deux, trois allumettes et un brasier. 16/07/2015

Être dans l'action, ne pas être passive, se protéger. Résolution 2015, prise avec 6 mois de retard. 
 

J'ai été passive, je me suis laissée détruire, mais aujourd'hui j'ai 18 ans : je ne suis plus cette gamine de 15 ans. Cette gamine qui s'est laisser salir sans bouger, cette gamine qui n'a pas su dire non, cette gamine faible. Aujourd'hui j'ai grandis, j'ai appris et je dois me défendre.
-
Mon combat, pour ma vie.
-
Je vais appeler le commissariat, leur dire que je me rends en vacance là ou mon violeur est, advienne que pourra. Au moins, ils seront au courant. Je les relancerais par la même occasion pour ma plainte qui ne semble pas avancé d'un pouce. J'ai besoin d'être reconnu comme une victime, comme j'ai besoin de savoir qu'il est reconnu comme violeur. Je ne suis pas une menteuse, ils ont tord, je sais la vérité, je suis la victime. 
La nuit dernière je me suis réveillée huit fois en hurlant : "Laisse moi, me touche pas !" Je ne me suis pas souvenu de ces huit rêves mais j'ai crisé, j'ai paniqué, je me suis mise la tête dans le mur ! Oh. Ca fait trois ans, c'est fini, je ne veux plus revivre tout ça. Je ne veux plus faire de cauchemars. Je veux aller bien (ou mourir, mais bon passons, c'est synonyme pour moi.) Je suis épuisée des nuits qui n'en finisse pas, constituée de cauchemars et d'insomnies, je dis stop ! Alors, l'été, le fait que j'aille ou tout s'est passé, fait que forcément pendent les semaines à venir, je ne vais pas aller comme je le veux, mais peu importe. JE VEUX que ça se termine, quel qu'en soit la manière.
Je vais foutre le feu petit à petit à tout mon mal être, que se soit dans la destruction ou dans l'autre sens, une, deux, trois allumettes et un brasier. C'est comme ça que tout va se passer, petit, moyen, grand, fin. Ce sera mon combat à moi, les avis des autres ne compteront pas, je vais guérir de la vie. 
y
Edit 20/07 : J'ai trop peur, je suis incapable de le faire. Je suis qu'une minable... L'air me manque depuis que j'ai appris quelque chose vendredi mais je n'ose même pas l'écrire. Je voudrais disparaître, ne plus ressentir de douleur, être libre. 

Tags : viol - Comissariat - Agression Sexuelle - porter plainte - plainte - L-Ombre-Brune - L-Ombre-Brune © - JE VEUX - cauchemar - vacance - NE PAS COPIER

Entretien - Cauchemar - 20/06/2015 18/06/2015


"On pourrait faire ça sous forme de cahier ?
Tu me donnerais le cahier une fois par semaine et d'une séance à l'autre je lirais.
Tu y décrirais tes cauchemars ou ce que tu n'arrive pas à dire." 
 -
-
Rédigée le 18/06/2015, 01:32 :
Je vais commencer par un banal, enfin non, il est pas banal. C'est la première fois que je le fais, mais au réveil, il n'était pas douloureux. Je me souviens par bribes, mais je vais peut être le situer. C'était le soir même de la dernière fois que je vous ai vu. Ce jour là, malgré le mal être qui était mien, j'ai rie. Beaucoup. C'est plus simple de rire quand on va mal, mais c'est pas le sujet. J'ai plaisanté avec A, du fait que la semaine d'avant alors qu'il devait prendre le chemin avec moi, il m'avait laissé, et je m'étais perdue, mais encore une fois bref. J'ai donc rêvé de l'HDJ (hôpital de jour). Dans ce cauchemar, ils (les autres adolescents) parlaient de moi, devant moi mais comme-ci j'étais absente, je ne me souviens pas des mots, mais j'étais blessée... Vraiment. Puis dans le rêve A essayait de me défendre mais T à dit : "c'est toi qui disait ce matin que elle..." Je ne me souviens pas de la suite, mais je ne crois pas que ce soit important. 
Au réveil, je me suis dit que mon cerveau me prévenait de ne pas m'attacher, que je l'ai déjà fait, que c'est une erreur. Je ne dois pas rire avec quelqu'un, sinon il finira par me trahir. Je ne dois pas faire confiance, sinon on finira par me trahir. Ce rêve je le lie à mon première amour, mon violeur et à ma mère tant qu'à faire, puis à mon père pourquoi pas... Même mon beau père aussi. En faite non, je ne vais pas cité, je vais le lié à toute les personnes qui m'on... "mis un couteau dans le dos." J'en ai sans doute trop écris, mais c'est tout mon ressentis, je n'aurais su mieux l'exprimer à l'orale.  
-
Rédigé le 20/06/2015. 08 h 15 :
Cette nuit je me suis réveillé à trois heure, je ne sais pas trop pourquoi. Je me suis rendormie et là j'ai cauchemardé. Dans ce rêve j'étais allongé dans mon lit sur le côté, était-ce réel je ne sais pas ? Puis j'ai commencé à sentir dans mon dos que on me secouait, je ne cherchais pas à me retourner je me laissais secouer comme un pantin. Puis ça c'est arrêté. Peut être deux secondes plus tard, je sentis des mains dans mon dos, remonté jusqu'à mon cou, puis ces mains sont monter sur ma tête et mon poussées vers le bas de mon lit. Sauf qu'à ce moment ce n'était plus mon lit, c'était une rivière, il tentait de me noyer, enfin j'ai ouvert les yeux après de long moment ou j'ai cherché à me débattre. 
Au réveil, j'ai encore cette sensation de ne pas arriver à respirer, j'étouffe. Je me suis aller jusqu'à me fenêtre pour respirer, mais j'ai mis du temps à retrouver une respiration calme et sereine. J'assimile ce rêve à... rien pour le début. Puis pour la seconde partie, mon... Celui qui ma agresser à tenté de me noyer et j'en rêve souvent, de manière plus violente la plupart du temps... Bref bref. 
-
-
[Article en construction : j'écrirais chaque cauchemars.]

Tags : cauchemar - Cauchemars - Psychologue - viol - nuit - insomnie

Du harcèlement scolaire ? Oui... Non... Je ne sais pas. 01/06/2015

Cauchemar quand tu nous tiens...

Du harcèlement scolaire ? Oui... Non... Je ne sais pas.

J'entres dans un ascenseur, il est bondé, je n'ai pas pus me mettre au fond, je me retrouve entres deux garçons et une foule sans visage. J'ai du mal à ne pas serrer les deux garçons qui m'entoure, quand ce n'est pas l'un, c'est l'autre. Je suis bousculée entres les deux sans trop savoir pourquoi. L'un des garçon me demande pourquoi je le colle, je me recule de lui sans parler, mais du coup, je me remets à coller l'autre. Il n'y avait vraiment pas de place dans cet ascenseur... "Eh elle te colle, tu as une touche !" Je me décolle brusquement et automatiquement de lui. Puis je ne parle toujours pas, comme prisonnière du silence. L"un me mets un doigt dans l'oreille comme pour me faire réagir, ils déblatèrent ensemble sur ma personne puis un... Puis un dit : "tu crois que c'est un mec ou une meuf ?" Il commence alors à mettre sa main dans mon cou et il descend. Je convulse, bouge mais je n'arrive pas à ôté sa main de moi. Et il la descend encore et encore... 
 
Du harcèlement scolaire ? Oui... Non... Je ne sais pas.
Réveil : Je touche mon cou intensément, j'ai peur. Je le touche encore là, à vrai dire, j'ai peur. J'ai une folle envie de me mutiler du cou jusqu'à l'entre-cuisse. Je me sens faible, je sens sa main sur moi, me parcourir comme-ci je n'étais qu'une chose. 
Cette scène... Je l'ai déjà vécu. Pas dans un ascenseur bondé, dans des toilette peu peuplé. Dans ce collège ou mon enfer à commencé. 
C'était à un entres cours, je suis descendu au toilettes comme entres chaque cours pour respirer, de ces heures de classe si douloureuse. Et on m'a suivi. Les deux garçons en questions et d'autres personnes de la classe. J'ai été mal traitée, mal aimé, mais jamais dans ce collège on ne m'avais ainsi touchée.
-
-
On ma fait la haine ♪♫
-
-
*Je supprimerais sans doute l'article... J'ai honte. 

Tags : Harcèlement scolaire. - L-Ombre-Brune - L-Ombre-Brune © - suicide - mourir - honte - silence - harcèlement physique - cauchemar - cauchemar sans fin - NE PAS COPIER